Devenir propriétaire

Consultez nos dossiers thématiques sur l'acquisition immobilière
Vos résultats de recherche

Devenir Propriétaire

Quel est le meilleur moment pour investir dans l'immobilier ?

C’est le moment de devenir propriétaire ! Jusqu’en 2021, le maintien du dispositif Pinel et du prêt à taux zéro (du moins dans les zone tendues) devraient rassurer aussi bien les acquéreurs en résidence principale, que les investisseurs.

Par ailleurs, les taux restent bas, en moyenne 1,41%. (source le journal des finances juin 2018)

Nous avons sélectionné pour vous plusieurs programmes immobiliers qui allient charme et qualité de construction. Les nouvelles normes en terme d’isolation phonique et thermique, permettent aux nouveaux propriétaires de bénéficier d’un confort de vie tout en faisant des économies d’énergie conséquentes.

Nous sommes présents depuis le choix d’un bien, jusqu’à la remise des clefs, pour vous aider, vous informer et vous conseiller au mieux de vos intérêts. D’ailleurs, il n’y a pas de frais d’agence car nous avons négocié les prix directement avec les promoteurs.

N’hésitez pas à nous contacter, car c’est le moment de devenir propriétaire !

Le choix du neuf

Devenir propriétaire, c’est faire face à des choix. Il faut d’abord choisir entre un logement neuf et ancien, puis il faut choisir un partenaire financier, un taux d’intérêt, une durée, des assurances et enfin un notaire. Toutes ces décisions sont très importantes dans le processus qui vous permettra devenir propriétaire. Heureusement, nous sommes là pour vous aider dans toutes les étapes de l’acquisition, depuis le choix du bien, jusqu’à la remise des clefs.

Choisir un bien : il faut prendre en compte la qualité de construction, l’emplacement et les avantages financiers, nous avons sélectionné pour vous toute une gamme de programmes neufs, adaptée à vos envies. Nous sommes à votre écoute pour vous aider à trouver le logement qui vous correspond.

Choisir un financement : pourquoi rester locataire ? Nous vous aiderons à comparer, négocier et choisir le prêt qui vous convient, afin que vous puissiez bénéficier des meilleures conditions financières. Lorsque l’on décide de payer un crédit plutôt qu’un loyer, on choisit de construire son patrimoine.

Les avantages du neuf

Acquérir un logement neuf est la démarche la plus rassurante pour un acheteur. Elle offre toutes les garanties en terme de confort, de sécurité et d’économie d’énergie.

Acheter sur plan, c’est la possibilité d’aménager son logement selon son goût sans avoir à réaliser des travaux couteux par soi-même. De plus, vous bénéficiez d’une isolation phonique et thermique qui correspond aux dernières normes en vigueur.

Les programmes neufs vous permettent de bénéficier d’avantages fiscaux vraiment très intéressants : Prêt à taux zéro, exonération de taxe foncière et les frais de notaire sont à taux réduit. Sans oublier la garantie dommage ouvrage qui protège l’acquéreur pendant 10 ans. Tous ces avantages additionnés font sans nul doute la différence sur un logement ancien.

Logement BBC et RT 2012

La norme BBC, qui signifie bâtiment basse consommation, désigne un ensemble de mesures applicables à la construction de nouveaux bâtiments. Elle a pour objectif de réduire considérablement la consommation énergétique à travers l’isolation, la ventilation, l’exposition au soleil et l’étanchéité de l’air. La norme BBC est un label obligatoire pour les constructions neuves depuis l’entrée en vigueur de la RT 2012

La norme BBC et la RT2012 sont souvent confondues, et possèdent pourtant des différences importantes. Depuis 2013, la RT 2012 impose que toutes les maisons neuves offrent un excellent niveau de performance énergétique. Son objectif est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de faire baisser la consommation énergétique. De son côté, la norme BBC préconise une consommation maximale de 50kWh/m² par an, et n’avait jusqu’à il y a peu de temps rien d’obligatoire. La RT 2012 s’inscrit en quelque sorte dans le prolongement du label BBC.

Les Prêts Immobiliers

C’est vraiment le moment d’acheter : les taux d’intérêt sont bas et les outils d’aide au financement permettent de trouver des solutions adaptées à tous les profils d’acquéreur.

Le PTZ

Prêt à Taux Zéro

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt aidé par l’État qui vous permet d’acheter votre logement si vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années, sous conditions de ressources.

Le montant du PTZ dépend de la zone où vous achetez votre logement. Le prêt ne peut financer qu’une partie de l’achat, vous devez le compléter par un ou plusieurs prêts et éventuellement un apport personnel. Financé par l’état, ce prêt permet de réaliser une partie de son emprunt à taux zéro.

Le prêt relais

Pour rebondir

Le prêt relais est un crédit dont le capital est dû au terme du contrat. Son objet est de financer l’apport que constitue la vente d’un premier bien, en attendant que celle-ci se réalise.

Un acheteur déjà propriétaire souhaite acheter un nouveau bien avant d’avoir vendu le premier. Pour permettre cette transaction, l’établissement prêteur avance à l’acheteur entre 50 % et 80 % du montant de la valeur estimée du bien actuel, pour une durée de 1 à 2 ans. L’acheteur ne remboursera au prêteur que les intérêts du prêt, celui-ci étant destiné à être soldé lors de la vente.

Le Prêt amortissable

Le classique

C’est un prêt où la mensualité que vous payez, rembourse simultanément le capital et les intérêts. La majorité des crédits immobiliers fonctionnent ainsi. Les intérêts sont calculés sur le capital restant à rembourser.

Le prêt in fine

Conserver son capital

Avec le prêt in fine, on paye des intérêts tous les mois, et l’on verse le capital à la fin des remboursements. Générer un montant important d’intérêts pendant toute la durée du prêt, permet de réaliser de substantielles économies d’impôt, ces intérêts d’emprunt étant déductibles des revenus fonciers. En revanche, le prêt in fine est plus coûteux que le prêt amortissable.

Les Frais

Afin de bien préparer son dossier d’acquisition, il est préférable d’anticiper tous les frais liés à l’acquisition. Les charges de copropriété, les frais de notaire réduits, exonération de taxe foncière sont des informations précieuses qu’il faut prendre en compte avant l’acquisition.

Sans oublier qu’il n’y a pas de frais d’agence à ajouter : les prix de vente indiqués sur le site sont directement négociés avec les promoteurs.

Le financement

Financement immobilierMême si certaines banques accordent des financements à 100% – voire 110% – pour un achat immobilier neuf, la majorité d’entre elles demandent un apport personnel. Cet apport est souvent perçu comme un gage de sérieux de l’emprunteur.

L’épargne est un bon moyen de se constituer un apport personnel. Même si les taux des livrets ne sont pas avantageux, leurs rendements sont souvent défiscalisés.

Le PEL (Plan d’épargne logement) et CEL (Compte Epargne Logement) ont la particularité d’être dédiés à un projet immobilier. Ils permettent d’obtenir des taux de prêt adaptés et de bénéficier d’une prime de l’Etat. Si les taux proposés via le PEL ne sont pas suffisamment intéressants à une période donnée, le capital présent sur le plan constituera l’apport personnel de l’emprunteur.

Enfin, un contrat d’assurance-vie n’est pas un instrument à négliger puisqu’il offre des rendements bien souvent supérieurs aux livrets disponibles.

Certains acheteurs préfèreront réaliser un investissement locatif dans un premier temps pour le mettre ensuite en location et d’éventuellement revendre le bien locatif au moment d’acheter sa résidence principale. La plus-value (et l’amortissement en parallèle du prêt) constitue alors l’apport personnel.

A vous de choisir la solution qui vous convient ! Mais n’oubliez pas que l’absence d’apport personnel n’est pas un frein à un projet immobilier.

Comparer les annonces